Retour Actualités

LMNP : comment déclarer ses revenus ?

Les revenus que vous percevez de la mise en location de vos biens immobiliers sous le statut de LMNP sont déclarés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC). En fonction du montant des recettes locatives que vous réalisez sur l’année, vous entrez dans deux types de régime fiscal : micro-BIC ou bénéfice réel. Voici ce que vous devez savoir sur le sujet.

La déclaration de vos revenus LMNP sous le régime micro-BIC

Le régime micro-BIC est celui sous lequel vous déclarez vos revenus LMNP tant que les recettes annuelles sont inférieures ou égales à 72 600€ par an. Vous bénéficiez donc automatiquement du régime fiscal micro-BIC tant que vous ne dépassez pas ce seuil. Un plafond qui est par ailleurs relevé à 170 000€ pour des logements de tourisme situés dans des bâtiments classés.

 

L’un des principaux avantages du régime fiscal micro-BIC est qu’un abattement fiscal forfaitaire de 50% s’applique sur les recettes avant imposition, voire de 71% pour des logements situés dans des bâtiments classés.

 

La déclaration de vos revenus LMNP s’effectue en même temps que votre déclaration annuelle d’impôts. Vous devez pour cela reporter le montant des recettes locatives dans le formulaire n° 2042 C-PRO, dans la rubrique « Professions non salariées », et dans la sous-rubrique « Revenus des locations meublées non professionnelles ».

 

Indiquez le montant total des revenus LMNP sans vous soucier de l’abattement, car il est automatiquement calculé par l’administration fiscale. Dès lors, le barème progressif de l’impôt sur le revenu s’applique, en fonction de votre taux marginal d’imposition. Sachez par ailleurs que des prélèvements sociaux sont dus, à hauteur de 17,2%.

A noter : Dans le régime micro-BIC, les frais et charges liés à la location et à l’entretien du bien ne peuvent pas être déduites.

Déclarer ses revenus LMNP sous le régime bénéfice réel

Deuxième possibilité : vos revenus locatifs sont supérieurs à 72 600€ par an ou il est plus intéressant pour vous de déduire les charges et l’amortissement car ceux-ci sont supérieurs à l’abattement forfaitaire. Dans ce cas, c’est le régime fiscal du bénéfice réel qui s’applique – régime réel simplifié ou régime réel normal.

 

Pour déclarer vos revenus LMNP, vous devez au préalable calculer le montant de vos revenus nets imposables, en déduisant les frais et charges d’amortissement de vos revenus locatifs. Par la suite, reportez le montant en utilisant le formulaire de déclaration de résultat n°2031 lors de votre déclaration d’impôts annuelle.

 

Le montant des revenus locatifs LMNP doit également être indiqué dans le formulaire n° 2042 C-PRO dans la rubrique « Professions non salariées », dans la sous-rubrique « Revenus des locations meublées non professionnelles ».

 

Le régime bénéfice réel suppose de tenir une comptabilité en bonne et due forme car un bilan et un compte de résultats doivent être fournis simultanément à votre déclaration de revenus. Aussi, faire appel à un expert comptable s’avère indispensable pour bénéficier de son savoir-faire en la matière et ne pas faire d’erreur tant dans la déclaration que dans la déduction des charges d’amortissement.

 

En somme, pour déclarer vos revenus LMNP, tout dépend du montant annuel de vos recettes. Vous entrez soit dans le régime fiscal micro-BIC, soit dans le régime bénéfice réel.

 

infographie - l'investissement immobilier LMNP

Infographie - l'investissement immobilier LMNP

Je télécharge
Caroline F
Caroline F

Spécialiste du marketing et de la communication depuis 20 ans, Caroline connaît parfaitement les rouages de l’immobilier neuf ainsi que les attentes des acquéreurs. Toujours au fait de l’actualité immobilière, elle aime partager son expertise avec ceux qui souhaitent avoir un temps d’avance pour saisir les meilleures opportunités.

D'autres articles pouvant vous intéresser

Haut de page
Fermer

Rechercher n'importe quel terme

Vous souhaitez suivre toute l’actualité du marché immobilier en France ? Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle