Retour Conseils pour investir

Investir dans l’immobilier et réduire son IFI : nos solutions

L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) est venu remplacer l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune) en 2018. Tandis que l’ISF s’appliquait sur l’intégralité de votre patrimoine immobilier et mobilier, l’ISF porte uniquement sur les actifs immobiliers. Vous êtes soumis à l’IFI dès lors que votre patrimoine immobilier est supérieur à 1,3 million d’euros. Vous cherchez des solutions pour réduire cet impôt ? Découvrez nos 5 stratégies.

Vendre des biens immobiliers

La première solution pour réduire votre IFI est tout simplement de vendre une partie de vos biens afin que votre patrimoine n’excède pas 1,3 million d’euros. Ensuite, dans un objectif de défiscalisation tout en constituant votre patrimoine, vous pouvez envisager d’investir dans des forêts, des bois ou des parts de groupements forestiers. L’investissement dans ce type de biens est exonéré d’IFI.

Faire un don à un organisme d’utilité publique

Lorsque vous réalisez un don, il est déductible de votre imposition. Si vous payez l’impôt sur la fortune immobilière, faire un don est une solution à envisager. En effet, selon l’article 978 du Code général des impôts, 75 % des montants versés sont déductibles. Naturellement, cela représente une dépense. Toutefois, cela répond aux besoins des ménages qui préfèrent soutenir une association plutôt que de reverser de l’argent à l’administration fiscale.

Faire une donation temporaire de l’usufruit à ses enfants

Lorsque vous possédez un bien immobilier en pleine propriété, dès lors que votre patrimoine excède 1,3 million d’euros, c’est vous qui êtes redevable de l’IFI. Pourquoi ne pas démembrer votre bien et donner l’usufruit à vos enfants ? La donation en usufruit représente 23 % à 69% de la valeur du bien selon la durée du démembrement. Vous pourriez réduire votre IFI, voire le supprimer en passant sous la barre des 1,3 million d’euros. De plus, un abattement de 100 000 euros est appliqué, vous pouvez donner sans droits à vos enfants à concurrence de cette somme tous les 15 ans.

Attention toutefois, cette donation temporaire doit être motivée. Elle doit permettre d’aider votre enfant à acquérir sa résidence principale, à financer ses études, etc.

Acquérir des biens en nue-propriété

Cette fois, vous achetez un bien immobilier déjà démembré. Vous n’accédez pas à la pleine propriété. Cette solution présente deux avantages : d’une part une décote à hauteur de 30 à 40 % est appliquée sur le prix d’achat. D’autre part, un bien en nue-propriété ne rentre pas dans l’assiette de calcul de l’impôt sur la fortune immobilière. De plus, si le bien bénéficie d’un emplacement favorable, il pourra prendre de la valeur, ce qui pourrait vous permettre de réaliser une belle plus-value à la revente. Une solution de défiscalisation à envisager.

Opter pour la location meublée professionnelle

Vous souhaitez investir dans l’immobilier sans payer d’IFI ? La solution est peut-être simplement d’investir dans le cadre de la LMP (location meublée professionnelle). Attention toutefois, cela est soumis à deux conditions selon l’article 975 du CGI :

  • vous devez réaliser plus de 23 000 € de recettes annuelles ;
  • vous devez retirer de la location meublée plus de 50 % des revenus de votre foyer fiscal.

La défiscalisation est un critère majeur dans le choix de votre investissement ? Répondez à notre « quiz défiscalisation » pour déterminer la solution la mieux adaptée à votre situation.

 

Caroline F
Caroline F

Spécialiste du marketing et de la communication depuis 20 ans, Caroline connaît parfaitement les rouages de l’immobilier neuf ainsi que les attentes des acquéreurs. Toujours au fait de l’actualité immobilière, elle aime partager son expertise avec ceux qui souhaitent avoir un temps d’avance pour saisir les meilleures opportunités.

D'autres articles pouvant vous intéresser

Haut de page
Fermer

Rechercher n'importe quel terme