4 questions à se poser avant d’investir dans l’immobilier

Retour
Partager

Faut-il investir dans l’immobilier ? C’est peut-être la question que vous vous posez. La réponse est oui ! Mais pas à n’importe quelles conditions. Acheter un bien immobilier pour le mettre en location permet de percevoir des revenus complémentaires, de vous constituer un patrimoine et même, sous certaines conditions, de réduire vos impôts. Toutefois, avant d’investir dans l’immobilier locatif, il est essentiel de vous poser les bonnes questions. Suivez le guide.

 

Investir dans l’immobilier locatif : quels sont mes objectifs ?

Pour quelles raisons voulez-vous investir ? Même si la réponse vous paraît évidente, c’est la toute première question à vous poser avant d’entreprendre un investissement dans l’immobilier. Est-ce que vous cherchez à alléger votre facture fiscale ? Dans ce cas, un investissement en Pinel sera à privilégier. Est-ce que vous voulez acheter un bien pour anticiper votre future retraite ? Votre bien doit se situer dans le lieu où vous avez envie de vous installer quand vous ne serez plus en activité ou encore dans un endroit très attractif pour générer une plus-value à la revente. Votre but premier est de faire fructifier votre capital ? La rentabilité locative sera donc votre premier critère d’achat. N’hésitez pas à prioriser ces objectifs pour y voir plus clair.

En synthèse, investir dans l’immobilier locatif permet de :

  • Obtenir une baisse d’impôts grâce à des dispositifs d’exonération fiscale
  • Percevoir des revenus complémentaires chaque mois
  • Se constituer un patrimoine immobilier à transmettre à vos descendants
  • Préparer votre retraite
  • Faire fructifier votre épargne

Livre blanc - Pourquoi investir dans l'immobilier locatif en 2020 ?

Je télécharge

Comment vais-je financer mon achat immobilier ?

Impossible d’éluder la question du financement de votre investissement. Il est même indispensable d’y réfléchir bien en amont, avant de vous mettre à la recherche du bien immobilier idéal. En effet, à moins de disposer d’une fortune personnelle considérable, l’emprunt bancaire demeure un passage obligé.

Vous avez peut-être déjà contracté un prêt immobilier pour financer votre résidence principale et craignez de ne pas pouvoir assumer le remboursement de nouvelles mensualités. Sur ce point, rassurez-vous, si la rentabilité locative est au rendez-vous, l’opération sera quasiment indolore pour votre portefeuille et n’impactera pas votre reste à vivre. En effet, les revenus générés par la location peuvent suffire à couvrir les mensualités de votre emprunt. Ainsi, votre projet immobilier s’autofinance. À vous de paramétrer votre prêt immobilier au plus juste (durée du prêt, montant des mensualités)… De plus, si l’investissement est éligible à certains mécanismes fiscaux comme Pinel, vous récupérez une partie de votre investissement sous forme de bonus fiscal. La condition sine qua non pour mettre en œuvre cette stratégie gagnante : louer en continu le logement et au meilleur prix.

 

Où investir dans l’immobilier ?

Pour que votre investissement immobilier soit rentable, la localisation est primordiale. En effet, un logement vide coûte cher.

Pour limiter au maximum le risque de vacance locative et parvenir à l’autofinancement, ciblez un bien immobilier situé dans un secteur :

  • Dynamique sur le plan économique et culturel
  • Attractif (la croissance démographique, l’installation de nouvelles entreprises, l’aménagement de zones commerciales constituent de bons indices)
  • Où la demande locative est forte (une importante population estudiantine vous garantit une demande renouvelée)
  • De plus en plus prisé : l’idéal étant d’acheter dans un quartier où le prix du mètre carré est encore accessible, mais qui prend de la valeur d’année en année

Vaut-il mieux investir en centre-ville ou en périphérie des grandes villes ? Excellente question ! Cela dépend surtout de l’enveloppe financière que vous souhaitez dédier à cet investissement. Si les biens situés dans les hypercentres des grandes agglomérations sont faciles à louer et à revendre, ces logements sont aussi bien plus chers à l’achat ! Acheter un bien légèrement excentré — dans un quartier dont la cote monte par exemple ou dans une commune en plein développement — peut s’avérer bien plus rentable. Pour calculer le rendement locatif brut annuel, divisez le loyer annuel par le prix du logement et multipliez la somme par 100.

 

Quand investir dans l’immobilier ?

Le moment idéal n’existe pas en matière d’investissement immobilier, puisqu’il dépend avant tout de votre situation financière à un instant T.  Si vous avez une activité professionnelle stable, que vous disposez d’un reste à vivre confortable, vous pouvez l’envisager. Prenez le temps de la réflexion. Si le moment parfait n’existe pas, la conjoncture peut être plus ou moins favorable. Bénéficiez des taux d’intérêt bas actuels et de prix en baisse sur le marché immobilier pour optimiser votre investissement.

A lire également

Vous souhaitez échanger avec nos conseillers ?

Pour bien préparer votre projet d'investissement immobilier et choisir le dispositif qui vous correspond, faites vous accompagner par nos experts !

Découvrez notre blog

Découvrir notre blog