Investisseur immobilier débutant : posez-vous les bonnes questions

Retour
Partager

Nos 6 conseils pour les investisseurs débutants

Avant de vous lancer dans un premier investissement immobilier, vous devez vous poser les bonnes questions. Des meilleures conditions de crédit à l’objectif de votre projet en passant par le choix du bien le plus attractif, vous devez prendre en considération un certain nombre de paramètres pour allier rentabilité et sécurité.

Bien connaître son profil d’investisseur

Si vous êtes un investisseur immobilier débutant, vous devez avant toute chose déterminer l’objectif de votre acquisition. Envisagez-vous de placer de l’argent que vous avez hérité ? Réalisez-vous un investissement locatif pour commencer à vous constituer un patrimoine ? Optez-vous pour le locatif pour obtenir un apport et acheter ensuite votre résidence principale ? Ce sont les réponses à ces questions qui vous aideront à choisir le bien le plus approprié.

Envisager toutes les charges liées à l’investissement

Vous êtes investisseur débutant ? N’oubliez pas que le prix d’achat de votre bien immobilier n’est pas votre seule dépense. Au moment du calcul, vous devez considérer les frais de notaire ainsi que les éventuels frais d’agence immobilière. Mais ce n’est pas tout. Investir dans l’immobilier engendre de nombreuses charges annuelles que vous ne pourrez pas répercuter sur les loyers. Impôts fonciers, assurance propriétaire non occupant, garantie des loyers impayés, travaux, impossible de réaliser un tel investissement si vous n’avez aucune marge de manœuvre financière.

Trouver le meilleur bien

Un bon investissement, c’est avant tout un bien attractif. Pour séduire vos futurs locataires et augmenter vos chances de louer rapidement, trouvez un bien qui répond à une véritable demande. Un studio près d’une université, un T2 près des commerces et des lieux de convivialité, un T4 près des écoles et des transports en commun, l’emplacement de votre bien doit correspondre à sa typologie. Et naturellement, un bien neuf ou rénové sera loué plus rapidement qu’un logement en mauvais état.

Déterminer le bon loyer

L’attractivité d’un bien tient également à son prix. Étudiez les loyers dans votre quartier pour des biens offrant des prestations similaires, cela vous permettra de ne pas surévaluer votre loyer. Si le prix n’est pas adapté aux caractéristiques de votre logement, le risque de vacance locative est plus élevé.

S’entourer d’experts de l’immobilier et du crédit

En tant qu’investisseur immobilier débutant, vous devez vous entourer de professionnels. Pour un achat en VEFA, votre promoteur saura vous orienter sur le bon choix et déterminer la rentabilité locative de votre investissement. Un courtier sera votre allié pour trouver les meilleures conditions pour votre prêt afin d’alléger vos mensualités ou de réduire la durée de votre crédit.

Envisager un dispositif de défiscalisation

Faire un bon investissement, c’est activer tous les leviers qui vous permettent de faire des économies. Vous êtes imposable ? Un investissement en Pinel peut être intéressant afin de réduire votre impôt durant 6 à 12 ans. Cela permet de vous constituer un patrimoine tout en allégeant votre fiscalité à court et moyen terme. Si votre logement n’est pas éligible au dispositif Pinel, peut-être le sera-t-il au dispositif Denormandie qui offre les mêmes avantages pour un investissement dans l’ancien dans des communes spécifiques de France. Enfin, il ne faut pas négliger le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) qui permet de générer un revenu complémentaire net d’impôts ou une réduction d’impôts sur le revenu.

Ebook - Pourquoi investir dans l'immobilier locatif en 2021 ?

Je télécharge

A lire également

Découvrez notre blog

Découvrir notre blog